Source : LE MONDE le 13.10.07 à 15h11 • Mis à jour le 13.10.07 à 15h11

Pas besoin d'attendre Noël - la date prévue de son lancement en France - pour pouvoir s'offrir l'iPhone, le premier téléphone mobile d'Apple, sorti aux Etats-Unis fin juin.

L'appareil était en effet disponible vendredi 12 octobre après-midi au Centre Leclerc de Frouard, en Meurthe-et-Moselle. "Nouveauté... En "avant-première".. téléphone GSM. Libre réseau. Apple. IPhone 8 Go. 999 euros", pouvait-on lire sur une grande réclame accrochée au plafond du magasin. En clair, des téléphones dits "désimlockés", c'est-à-dire pouvant être utilisés avec n'importe quel opérateur.

"Il n'en reste plus que trois et nous ne serons pas livrés de nouveau après expiration du stock", a précisé le vendeur contacté par Le Monde vendredi. Son fournisseur ? "Un grossiste, a-t-il répondu, sans plus de précision. Vous ne le trouverez pas dans d'autres Leclerc, nous avons eu l'exclusivité pour la France."

Etonnant lorsque l'on sait que c'est Orange (France Télécom), qui en a décroché la distribution exclusive dans l'Hexagone. Sur Internet, il est néanmoins possible de se le procurer, à moins de 600 euros sur eBay par exemple.

Chez Orange, on ne faisait pas de commentaires, vendredi. Mais l'initiative commerciale du Leclerc lorrain a de quoi faire grincer des dents chez l'opérateur. Orange aurait fait des concessions inédites à Apple pour décrocher le contrat de distribution exclusive, en acceptant de reverser à la société californienne jusqu'à 30 % du revenu généré par ses clients équipés d'un iPhone.

"J'ai mis un quart d'heure pour "désimlocké" un iPhone. C'est à la portée de n'importe quel jeune qui a l'habitude de surfer sur Internet", assurait, vendredi, le créateur du blog iphon.fr.

Quel risque courent les fans d'Apple comme lui ?

A priori juste que la garantie d'Apple ne joue pas, en cas de problème avec leur téléphone. Et les revendeurs d'iPhone désimlockés ? "Pas grand-chose. En effet, même France Télécom pourrait être obligé de vendre l'iPhone désimlocké, car la vente liée (un téléphone obligatoirement assorti à un forfait) est interdite en France", selon Henri Tcheng du cabinet de conseil BearingPoint.